La liste « Douarnenez, Terre citoyenne » exprime son inquiétude après l’annonce par le groupe Airbus de sa décision de faire appel à un nouveau fournisseur pour des matériels jusqu’ici produits par l’entreprise Eolane à Douarnenez. C’est un coup dur pour le site douarneniste avec une perte de chiffre d’affaire qui avoisinerait les 15 millions d’€ par an et une soixantaine d’emplois potentiellement menacés à brève échéance. C’est même l’existence du site qui pourrait être en cause à terme.

Lointain héritier de Matra-communications et d’EADS au fil des fusions successives d’entreprises, ancien propriétaire et principal donneur d’ordres de l’usine de Lannugat, le groupe Airbus a une responsabilité historique vis à vis de Douarnenez. Sa décision de retrait est totalement inacceptable à un moment où l’État débloque des milliards d’€ de crédits bancaires pour que les compagnies aériennes lui achètent ses avions. Un État qui a une double responsabilité en tant qu’actionnaire à hauteur de 11 % du capital d’Airbus et qui doit lui imposer le respect de ses fournisseurs captifs. C’est ce qu’attendent les salariés d’Eolane et notre liste leur apporte tout son soutien.

Dernier billet d’humeur

Nos propositions

Economie et Emploi

Economie et Emploi

En 50 ans, Douarnenez a perdu 20 % de sa population. Le nombre de décès est supérieur à celui des...

Dans la presse

NOUS CONTACTER

7 + 1 =