Urbanisme et logement : penser le Douarnenez de demain avec ses habitant·e·s

L’aménagement de notre cadre de vie concerne chacun et chacune d’entre nous

Si il y a un domaine où une municipalité peut et doit mettre en œuvre une démocratie active, c’est bien celui là. Nous voulons construire avec vous une nouvelle vision de ce que sera Douarnenez demain et en fixer les étapes.

L’un des enjeux majeurs que nous avons devant nous, c’est d’enrayer le déclin démographique et le vieillissement de la population.  Mais c’est aussi d’ agir avec les habitant·e·s sur le cadre de vie pour préserver une ville où il fait bon vivre, en favorisant l’inclusion sociale et la participation de toutes et tous aux choix d’aménagements urbains.

Nous nous donnons comme objectifs de pouvoir accueillir une population nouvelle, en particulier des jeunes actifs et des familles, et de contribuer à un embellissement de notre ville par une requalification du bâti et des espaces publics

 Nous mettrons en place des ateliers d’urbanisme, associant les citoyennes et citoyens à l’élaboration des programmes d’aménagement avec l’assistance de professionnels de l’urbanisme pour :

  • travailler à la requalification des entrées de ville et des zones d’activité (comme celle de Pouldavid)
  • définir les projets d’aménagement dans les différents quartiers
  • proposer un nouvel usage pour des lieux et des immeubles abandonnés, stratégiques pour le développement de la Douarnenez :  salle omnisports, Villa Cornic, ancien Hôpital, usine Chancerelle, …
  • concevoir des espaces publics partagés par toutes les générations et catégories d’usagers: accessibilité aux personnes à mobilité réduite, espaces de jeux pour enfants et de loisirs pour les jeunes, installation de bancs,…
  • revitaliser les centres anciens et y soutenir le commerce de proximité,
  • limiter au maximum l’extension urbaine, préserver les terres agricoles, favoriser la place de la nature en ville (jardins partagés, incroyables comestibles,…).

La politique de protection du patrimoine doit respecter l’identité des quartiers anciens mais également être compatible avec les évolutions de l’habitat, les nouveaux modes de vie et les enjeux architecturaux. Nous remettrons à plat le dossier de l’aire de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine (AVAP) dans une large concertation avec la population.

Penser la ville de demain c’est aussi définir les priorités pour la réfection de la voirie, favoriser les mobilités douces (vélo, piétons) et le transport collectif : nous proposerons l’extension du transport urbain aux communes de Douarnenez-communauté. Nous agirons auprès de la Région pour adapter les transports inter-urbains aux besoins de désenclavement du territoire (liaisons vers Chateaulin, le Pays Bigouden, le Cap Sizun, …)

 

Dynamiser la politique locale de logement

L’accès à un logement de qualité est la condition première d’une insertion dans la société. Agir pour une offre de logements diversifiée, c’est favoriser l’accueil d’une population nouvelle dont Douarnenez a besoin. Les collectivités locale ont un rôle majeur d’impulsion pour développer une politique locale dans ce domaine. Au sein de Douarnenez, détentrice de la compétence logement, nous agirons pour :

  • conserver l’existence de Douarnenez-Habitat comme outil de rénovation urbaine et d’investissement social,
  • refuser la vente des HLM à la découpe,
  • lutter contre le logement indigne et contre la précarité énergétique,
  • solliciter les subventions disponibles pour accompagner les habitants dans leurs projets de rénovation,
  • mettre en place un plan de lutte contre la mérule,
  • soutenir l’amélioration de la qualité des logements anciens et dynamiser l’Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat- Rénovation Urbaine (OPAH-RU),
  • soutenir, au sein de l’enveloppe urbaine, la création d’écoquartiers et les constructions à faible empreinte environnementale,
  • encourager les expérimentations innovantes en matière d’habitat : logements intergénérationnels, coopératives d’habitat,
  • adapter le logement social aux nouveaux besoins (personnes âgées et handicapées ; familles recomposées),
  • répondre aux besoins des travailleurs saisonniers et des jeunes,
  • favoriser l’offre de logements locatifs à l’année et réguler le développement des locations touristiques.

 

Question d'un habitant et réponse de l'équipe

En janvier 2016 l’ancien hôpital de Douarnenez situé – Impasse Monte au Ciel – prenait feu.
Depuis ce temps ce lieu s’est transformé en friche. Que comptez-vous en faire ?

Effectivement nous partageons votre préoccupation concernant la dégradation des bâtiments de l’ancien hôpital. Ils font partie des nombreuses friches qu’on trouve à Douarnenez. Notre objectif est bien de résorber ces friches. Pour autant, ce dossier sera complexe : Mis à part l’ancien bâtiment « Tymen » qui semblerait avoir fait l’objet d’un compromis de vente assez aléatoire, le site est toujours propriété du Centre Hospitalier Michel Mazéas. Qui plus est le bâtiment qui a brûlé est répertorié comme « bâti d’intérêt architectural » dans le projet d’Aire de Valorisation de l’Architecture et du Patrimoine (AVAP). Le projet d’AVAP a été soumis à enquête publique au printemps 2019 mais la majorité actuelle n’a pas eu le courage politique de faire délibérer le conseil municipal sur le sujet. Nous sommes pour notre part partisans d’une remise à plat de ce dossier.

Par ailleurs, cet immeuble comme celui qui le jouxte est truffé d’amiante impliquant des coûts de traitement importants. C’est bien un projet global d’aménagement de ce secteur qu’il convient de mettre en œuvre et qui nécessitera une sérieuse discussion avec la direction du Centre Hospitalier pour la cession se fasse à un prix raisonnable, tenant compte du coût de désamiantage et rendant la réhabilitation du secteur viable économiquement. L’Etablissement Public Foncier Régional pourrait être sollicité pour se porter acquéreur du site en vue de son réaménagement. A noter qu’un projet de cette nature avait été élaboré pendant le premier mandat de Philippe Paul mais que rien n’a été fait depuis (effet d’annonce?). A noter aussi le relatif enclavement de l’ancien hôpital et que pour nous, il n’est pas question d’ouvrir une voie nouvelle vers les Plomarc’h comme madame Poitevin l’avait suggéré quand elle était maire de Douarnenez

Prochain évènement
Pas d'événement actuellement programmé.

Dernier communiqué

Dernier billet d’humeur

Dans la presse

NOUS CONTACTER

7 + 14 =